Accueil >> 55 ans et + : quelle transition entre activité et retraite ? >> Aménager la transition des salariés entre activité et retraite
Aménager la transition des salariés entre activité et retraite PDF Imprimer Envoyer

L’augmentation des effectifs dans les tranches d’âges de plus de 55 ans, notamment dans certains emplois (chefs de chantier, conducteurs d’engins), soulève des questions d’organisation pour l’entreprise : continuer à compter sur ces salariés expérimentés, leur permettre d’accéder à une retraite à taux plein compte tenu des réformes,  favoriser la communication intergénérationnelle, accentuer la politique de prévention des risques…

Les entreprises du secteur réfléchissent à ces nouvelles données de gestion des ressources humaines et recourent à l’aménagement des conditions d’emploi des seniors de 55 ans et plus à travers notamment :

  • l’aménagement des horaires à la demande de certains salariés lorsque leur poste de travail le permet
  • le recours à des mesures permettant d’associer retraite et activité professionnelle


Examiner les possibilités d’aménagement d’horaire avec les salariés qui le souhaitent

Des modalités d’aménagement des horaires peuvent être envisagées lors de l’entretien de deuxième partie de carrière si elles sont compatibles avec les nécessités du poste de travail.

L’aménagement des horaires peut prendre la forme d’un passage à temps partiel organisé sur la semaine ou le mois, sur demande du salarié après acceptation de l’employeur ou sur proposition de l’employeur acceptée par le salarié.

En cas de passage à temps partiel dans les deux ans précédant l’atteinte de l’âge et de la durée d’assurance permettant au salarié de bénéficier d’une retraite à taux plein, l’entreprise étudie la possibilité de maintenir l’assiette des cotisations d’assurance vieillesse et de retraite complémentaire à hauteur du salaire correspondant à l’activité à temps plein du salarié, en prenant en charge la part salariale et la part patronale afférentes à ce supplément d’assiette.


Recourir aux mesures permettant de conserver une activité à la retraite

La retraite progressive : elle permet au salarié de bénéficier d’une période de transition souple entre son activité et son départ en retraite.  > Pour en savoir plus

Ce dispositif permet au salarié de percevoir une partie de sa pension tout en continuant à améliorer ses droits à retraite définitifs.

La surcote : il s’agit de la possibilité pour un salarié qui remplit les conditions de retraite à taux plein de continuer son activité après 60 ans pour améliorer sa pension. > Pour en savoir plus

Le cumul emploi retraite : il s’agit de la reprise d’une activité par un retraité. > Pour en savoir plus

La possibilité de cumul emploi retraite est abordée lors de l’entretien professionnel de deuxième partie de carrière.

 
 

Témoinages

Après 31 ans de laboratoire au sein d’un groupe de Travaux public, Pascal avait perdu le goût de son travail. Il en a parlé au service RH de l’établissement, qui lui a permis d’évoluer vers un emploi qui redonne un sens à sa carrière, celui d’auditeur – formateur…
> Lire la suite